Voyager à Madagascar sans se ruiner : hébergement et déplacement

Nature luxuriante, paysages variés, culture riche… autant de raisons qui attirent les voyageurs à partir pour Madagascar. Toutefois, étant une destination pouvant être considérée comme lointaine, visiter cette ile de l’océan Indien implique un budget assez conséquent. Ainsi, s’il existe quelques astuces permettant de réduire un peu la note, elles seront bien évidemment les bienvenues. Cela est possible, entre autres concernant l’hébergement et le transport.

Se loger à peu de frais pendant son séjour sur les terres malgaches

Concernant l’hébergement, il convient déjà de vous faire remarquer que dans l’ensemble du pays, les dortoirs et les auberges de jeunesse sont vraiment rares. Cela est aussi le cas des campings. Cependant, si vous voulez vous essayer au camping sauvage lors de votre voyage à Madagascar, vous avez certainement la possibilité de planter votre tente. Il faudrait toutefois, prendre en compte certains aspects liés à cette pratique.

Ainsi, si vous comptez vous installer dans ou près des petits villages du pays, vous devriez en faire la demande auprès du Maire, des sages ou anciens du village. De plus, il est important de bien connaître la région où vous allez vous trouver, notamment concernant les «Fady» (interdits ou tabous) et les zones déconseillées.

Mais si vous voulez avoir plus de confort, vous pouvez trouver de nombreuses petites structures hôtelières à partir de 10 euros la nuitée dans les villes et les gros villages. Par ailleurs, vous pouvez également opter pour une guesthouse qui vous coûtera à partir de 20 euros la nuit.

Quels moyens de transport utiliser ?

Concernant vos déplacements lors de votre séjour à Madagascar, le meilleur moyen pour payer moins cher est d’opter pour les moyens de transport utilisés par les locaux. Vous avez quelques choix ci-dessous, mais le conseil le plus important que vous devez retenir est de toujours penser à votre sécurité en évitant autant que possible de prendre les transports en commun pendant la nuit.

  • Le taxi-brousse —Ce transport en commun convient pour les déplacements entre les villes. En général, vous monterez à bord d’un véhicule du genre «Mazda Bongo» (Mazda série E), une vieille voiture encore très utilisée dans le pays. Dans ce genre de taxi-brousse, normalement, les passagers se mettront à quatre par banquette. Mais, vous pouvez demander à ce que l’on vous attribue une place « pour deux », pour que vous puissiez avoir plus de confort, en payant, bien évidemment, les deux places.
  • Le taxi-be —C’est un peu l’équivalent du bus à Madagascar. D’ailleurs, c’est à «l’arrêt de bus» que vous devez prendre le taxi-be. Ce transport en commun est utilisé pour les déplacements à l’intérieur des villes, surtout dans la capitale Antananarivo. Le tarif est habituellement de 400 ariary (environ 0,1 euro), mais il peut être un peu plus important pour atteindre les destinations éloignées du centre-ville.
  • Le taxi —Le taxi est aussi une alternative peu chère pour se déplacer dans les villes malgaches, à condition de savoir négocier le tarif. En effet, une course en ville devrait normalement vous coûter entre 1,5 euro et 2 euros. De plus, il a l’avantage de vous offrir plus de confort et de liberté, par rapport aux deux moyens de transport cités précédemment.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *